Non à l’austérité budgétaire dans la recherche

Par défaut

[Read in English]

Depuis hier (22 novembre), l’Union Européenne tient une réunion très importante : les chefs d’États de l’UE se prononcent sur les budgets des États membres. Naturellement, le budget de l’UE pour la recherche est discuté lors de cette réunion et son montant pour les sept prochaines années est déterminé (le programme porte le nom de HORIZON 2020, c’est la suite du FP7). Des chercheurs se sont mobilisés pour faire entendre leurs voix au moment où la Commission Européenne propose le montant minimal de 80 milliards d’euros pour le budget de HORIZON 2020, ainsi abaissant les 100 milliards d’euros initialement proposés par le Parlement Européen. Comme l’initiative No Cuts to Research (« Non aux restrictions budgétaires dans la recherche ») souligne : « pour l’European Research Council (ERC), cela signifie une augmentation annuelle d’environ 6%, ce qui est juste suffisant pour permettre à l’ERC de consolider ses activités de financement et sa mission se soutien du leadership européen en recherche. Ce montant ne sera cependant pas suffisant pour lancer de nouvelles activités. ». Les craintes persistent toutefois que mêmes ces 80 milliards d’euros seront réduits en beaucoup moins.

Le Monde avait publié la lettre des lauréats du Prix Nobel et médaille Fields sous le titre « Ne sacrifiez pas une génération entière de scientifiques de haut niveau ». Vous pouvez signer la pétition ici.

La lettre des lauréats du Prix Nobel et médaille Fields a été aussi traduites en 22 autres langues. Pour des mises à jour régulières, vous pouvez lire les nouvelles de No Cuts on Research.

Pourquoi la science est importante : une apologie du scientifique

Par défaut

Le texte qui suit est une traduction en français de l’article Why Science Matters: A Scientist’s Apology, de Marcelo Gleiser qui m’a donné son accord pour la traduction et sa diffusion sur divers blogs francophones. J’ai beaucoup aimé ce qu’il a écrit et j’ai surtout apprécié la façon de le faire : la référence à « Ainsi parlait Zarathoustra » est directe et donne une force particulière à l’argument. Spéciale dédicace aux fans de Nietzsche, donc 😉

la suite…

L’avenir des brevets en biotechologies (1)

Par défaut

[Read in English]

Quel avenir (s’il en a un) pour les brevets en biotechnologie ? Quel est le changement introduit suite à la décision de l’affaire Bilski ? A-t-il changé quelque chose en fait ? Je ne suis pas spécialiste, mais je vais faire un essai d’analyse. Tout d’abord, ce billet portera sur la question de la définition de la brevetabilité du vivant. Dans un autre, je vais essayer d’aller plus dans les détails historiques et de leur importance pour l’avenir des brevets en biotechnologie.

la suite…

Les premiers résultats de l’étude de publication à accès ouvert sont en ligne

Par défaut
Open Access - PLoS

La deuxième conférence internationale sur l’édition scientifique en libre accès a eu lieu à Prague entre le 22 et le 24 août 2010. Elle est organisée par OASPA (Open Access Scholarly Publishers Association). Les premiers résultats du projet Open Access y ont été présentés.

Ce projet est financé par la Commission Européenne dans le cadre du Programme 7 « Science et Société », pour la période mars 2009 – février 2011. L’objet principal est d’établir la demande de publication à accès ouvert et la proportion d’articles adoptant ce mode de diffusion. Les informations sont recueillies auprès de maisons d’édition, agences de financement et libraires.

la suite…

Brevia : Viande d’animaux clonés dans les assiettes des anglais

Par défaut

VacheLa Food Standards Agency (FSA), l’Agence de la sécurité des aliments anglaise, a sortie un petit communiqué de presse hier 3 août où elle indique que de la viande en provenance d’animaux clonés a été introduite dans la consommation du pays l’an dernier. Le communiqué précise que les steaks de la progéniture clonée d’une Margueurite américaine se sont retrouvés dans les assiettes de nos voisins britanniques. Par ailleurs, la FSA annonce tracker un autre clone qui est lui fournisseur de lait, mais il n’est pas encore clair si ce lait est entré dans la chaîne alimentaire britannique.

La FSA fait bien de rappeler, dans son communiqué, que l’introduction de viande et lait issus d’animaux clonés est soumise à une réglementation stricte…

Crédit photo : Belle vache, licence CC Atribution Licence 2.5

Brevia : Le ministère de l’agriculture a autorisé un maïs OGM, en dépit des réglementations en vigueur

Par défaut

Voici que le Journal officiel a publié, le 20 juillet 2010, un décret selon lequel le ministère de l’Agriculture modifie le Catalogue officiel des espèces et variétés de plantes cultivées en France en y inscrivant un maïs OGM. Selon des représentants du ministère en question, ce maïs est uniquement destiné à la commercialisation mais non à la culture. C’est rassurant.

Source : Info France2 avec AFP

Le sex stimule la croissance cérébrale

Par défaut

Derrière le titre peu sexy Sexual Experience Promotes Adult Neurogenesis in the Hippocampus Despite an Initial Elevation in Stress Hormones se cache la suggestion apportée par cet article de PLoS One : le sex stimule la croissance du cerveau. Voyons voir de plus près 🙂

Des recherches précédentes ont démontré que des évènements stressants et désagréables peuvent empêcher la croissance neuronale chez les adultes. Ainsi, un stress fort et un traumatisme peuvent être de facteurs prédisposants à diverses psychopathologies. L’hippocampe est particulièrement sensible au stress et la réponse est une diminution de la neurogenèse adulte, la complexité dendritique et la plasticité synaptique. Le stress qu’ils appellent négatif contribue ainsi à l’augmentation de l’anxiété la régulation de laquelle est liée à l’hippocampe.

la suite…