On s’ennuie dans les transports ? Une solution : les podcasts

Here is the ultimate podcast list for infosec and data protection. Enjoy!
Par défaut

L’autre jour, je participais à une table ronde autour des opportunités professionnelles de la cybersécurité. L’évènement visait principalement à attirer davantage de femmes afin de diversifier et d’enrichir les talents que nous attirons dans le domaine, même si certain-es parmi nous ont insisté sur la diversité, qu’il s’agisse du genre, de l’origine sociale, etc.

L’une des questions principales était : comment puis-je entrer dans l’infosec ? Essayer de donner des conseils judicieux à ce sujet m’a fait réaliser que nous avons de nombreuses ressources pour acquérir des compétences nouvelles et/ou supplémentaires une fois qu’on travaille dans le domaine. Cependant, si vous êtes, disons, développeur-euse ou juriste, les choses sont plutôt difficiles.

la suite…

Comment ne pas écrire un guide de cybersécurité pour les dirigeants

Par défaut

J’ai lu le Guide de cybersécurité pour les dirigeants pour pas que vous ayez à le faire. Ou comment perdre une bonne occasion de sensibiliser…

Challenges et Eyrolles publient, le 23 février, un guide intitulé “L’essentiel de la sécurité numérique pour les dirigeants”. L’ouvrage est présenté comme “[l]e mode d’emploi facile d’accès pour être à jour et mieux éclairé face au nouveau risque numérique”. L’idée est excellente : il faut sensibiliser toujours davantage aux risques numériques, les personnes qui ont en charge la prise de décision. Ces derniers sont nombreux et de nature très variable. C’est encourageant de voir qu’enfin la gestion des risques rencontre le volet numérique.

Enfin, c’est ce que j’ai pensé… jusqu’au moment où j’ai commencé à lire. Déjà, pour l’obtenir, c’était un peu délicat : la personne qui me l’a envoyé en première disait que ça m’épargne la création d’un compte pour le télécharger chez Eyrolles où la navigation n’est pas en HTTPS, où il n’y a pas de TLS pour SMTP et où les machines ne sont pas à l’heure. Que doit-on conclure quant à l’importance de la sécurité de ses visiteurs dans ces conditions ? (C’est une question rhétorique.)

la suite…

La liste ultime de bouquins de science-fiction à lire

A la découverte de livres de science-fiction
Par défaut

Déjà flâné dans les rayons, physiques ou virtuels, de votre libraire préféré avec la quête de nouveaux livres de science-fiction à découvrir ? Grande lectrice de science-fiction, j’étais bien en manque de nouveaux ouvrages. J’ai lu tout plein d’auteurs classiques, à commencer par mon idole Asimov. Même si ce sont les seuls livres que je relis, j’ai envie (et besoin) d’un truc frais, rafraîchissant du neurone et nouveau.

Et… au risque de faire une sortie type “gros c*n” avec le sempiternel “c’était mieux avant”, j’avais eu la claire impression que l’écriture contemporaine en SF se dégradait sévèrement. Et ce, sans parler de l’affluence abominable d’un tas de mièvreries (je fais référence à la fantasy). En effet, mon appétence pour la SF a sérieusement décliné ces dernières années après quelques lectures toutes plus fades les unes que les autres.

Mais il n’y a que les idiots qui ne changent pas d’avis. Et, sans fausse modestie, je ne suis pas une idiote. Alors, j’ai fait appel à l’oiseau bleu (Touitteur)…

… et maintenant j’ai besoin d’un camion pour aller voir ma libraire.

Comme il y a eu une palanquée de recommandations, j’ai décidé de les lister ici et, par la même occasion, de partager quelques-uns des bouquins que j’adore le plus.

la suite…

“La face cachée d’Internet” : comprendre les enjeux du numérique

Mon dernier livre est dans les librairies ! Retour sur quelques mois d’écriture, intenses et gratifiants, et sur l’importance d’être interface entre les techos et les autres.
Par défaut

Mon dernier livre est dans les librairies ! Retour sur quelques mois d’écriture, intenses et gratifiants, et sur l’importance d’être interface entre les techos et les autres.

“La face cachée d’Internet” a pour but de démystifier des choses parfois terrifiantes mais le plus souvent, purement abstraites et qui, pense-t-on, n’arrivent qu’aux autres. Internet a un rôle extrêmement important dans nos vies, mais sait-on ce qui se passe derrière ? Ainsi, de quoi parle-t-on lorsqu’on dit piratage, diffusion de logiciels vérolés, attribution des attaques informatiques, surveillance ou encore vulnérabilités zero day ? Est-ce que tous les criminels sont des hackers — et inversement, — et se cachent-ils tous aux tréfonds du terrifiant “Darknet” ? Ce sont certaines des questions auxquelles nous tenterons de répondre, ensemble.

Commencer un livre est difficile, bien plus que le terminer. Ces quelques mois d’écriture ont été intenses : l’actualité l’a été, certes, mais pas seulement. L’effort de traduire la complexité des thématiques abordées en quelque chose de digeste, d’intelligible et de plaisant à lire a été important. Mais plus encore, j’ai fait un effort conscient de m’extraire de ma propre vision de choses vécues.

Internet, et globalement le numérique, est un des acteurs majeurs du monde dans lequel nous vivons. Ce livre vous aide à en saisir les enjeux.

La face cachée d’Internet
la suite…

La bulle algorithmique cache la forêt des intérêts financiers

Le trouble jeu de Peter Thiel dans les élections américaines de 2016
Par défaut

(D’abord publié sur Medium France.)

Dans toute la discussion sur le rôle de Facebook en tant que modulateur d’élections et que sais-je,on a quand même raté quelques détails. Petite mise au point sur les intérêts business en jeu.

Je ne veux pas répéter à l’envi ce qui est déjà amplement développé ailleurs. C’est clair que le rôle des boîtes noires appelés algos, déployées par Failbook et co., n’est pas clair, ce qui est grave. Mais ce n’est pas tout.

On a très peu (pas du tout ?) parlé de la chaîne de décision et de ses intérêts à elle. Business as usual est cependant ce qui ressort comme élément prépondérant dans la folle histoire pré-électorale de Trump. J’avais fait un exposé en 35 tweets, mais différents détails sont venus s’ajouter à cette histoire et nécessitent davantage de mots et un support différent. Je reprends ce qu’a très justement écrit affordanceinfo :

Pour bien saisir la complexité de ces régimes de vérité, y compris à l’échelle d’une plateforme unique, il faut prendre en considération le fait que co-existent plusieurs cercles décisionnels, tous en charge de définir, à différents niveaux, quel sera le régime de vérité de la plateforme et comment il s’appliquera.

Ainsi, le cercle de la “décision algorithmique” est l’un de ceux-là, abordé avec une approche assez mécanique, comme s’il s’agissait d’appuyer sur un simple, gros bouton rouge “Make America Great Again” et paf, Trump l’emportait. Cette vision réductionniste ignore cependant les structures de pouvoir et de décision : le Conseil d’administration de la plate-forme Facebook, les choix stratégiques en matière de développement business, etc. sont autant de leviers déterminants sinon davantage, que le fonctionnement de la boîte noire que sont les algos privateurs de FB.

Je vous raconte donc l’histoire de Peter Thiel, dont on s’est beaucoup gargarisé à parler : c’est le seul gros ponte de la Silicon Valley à soutenir Trump, il est gay, etc. Ces faits divers divertissent et nous font oublier le rapport “aux médias” et à la presse “d’opinion” qu’entretient M Thiel ainsi que ses intérêts financiers intimement liés aux diverses agences de renseignements américaines et française.

Bonne lecture !

la suite…

Le créateur du bitcoin est inconnu. Mais pourquoi tant vouloir l’être ?

Qui est Satoshi Nakamoto ? Pourquoi d'autres veulent tant convaincre le monde d'être le créateur du bitcoin ? Des rebondissement dignes d'un thriller.
Par défaut

Qui est Satoshi Nakamoto ? Pourquoi Craig Wright a-t-il tant voulu convaincre le monde d’être le créateur du bitcoin ? Que de rebondissements dignes d’un thriller.

Si les mystères du bitcoin peuvent être élucidés rapidement à l’aide de quelques articles de vulgarisation, le secret autour de son créateur reste entier. Journalistes du monde entier comme enquêteurs amateurs : depuis la création du bitcoin en 2009, chacun joue les Sherlock Holmes pour tenter de le démasquer. Ce n’est pas une histoire de passe-temps favori. Comme on le verra plus bas, savoir qui a la paternité du bitcoin peut être d’une importance capitale.

la suite…

Lisons ensemble : une analyse de l’inégalité à l’école

Par défaut

Un ami a partagé cet article en demandant des avis. Je n’ai pas pu me retenir : c’est une question importante et la voir traitée avec aussi peu de discernement et de rigueur me choque.

Si je puis me permettre… Je ne sais pas trop comment dire ça gentiment, mais c’est un monceau de factoïdes tournant autour d’un mot qui ne fait pas sens, le tout présenté par un ponte (donc, argument d’autorité oblige, on est d’accord). Le tout premier paragraphe est une combinaison assez hallucinante de confusion sur fond de mauvaise écriture et de logical fallacies (désolée, toujours pas trouvé d’expression en français pour ça). Pour un chercheur, ça se pose.

Voilà donc quelques pitites choses qui me chagrinent là. Après l’entrée en matière en dessous de 0 : c’est quoi “la démocratisation de l’école” ? Parce que, à ce que je sache, en France le niveau de scolarisation est “un peu” au dessus de 10%… Du coup, je n’ai pas compris de quoi il parle : est-ce de l’accès à l’enseignement supérieur ? Ou plutôt de la qualité de l’apprentissage et des méthodes pédagogiques mises en oeuvre ? Je veux dire, il nous bassine avec des graphes de merdre (j’y reviendrai plus tard), mais comme d’hab’, les stats ne sont pas mises en contexte et on n’en tire rien. Je veux bien lire que les 10% des élèves les plus défavorisés ont un score PISA en maths super bas… et alors ? Qu’est-ce que ça veut dire par rapport à ce qu’ils ont appris ?

la suite…

Le premier média indépendant et entièrement financé par le crowdfunding en Bulgarie

Par défaut
La Bulgarie au Classement mondial de la liberté de la presse 2015 par RSF. Capture d'écran
La Bulgarie au Classement mondial de la liberté de la presse 2015 par RSF. Capture d’écran

Selon Reporters Sans Frontières (RSF), la Bulgarie est classée 106e sur 180 pays (cf. image supra). Le classement “Freedom of the Press 2015” par Freedom House la donne première parmi les pays des Balkans. Ce qui, connaissant la situation des médias et l’auto-censure galopante dans la région, n’est pas exactement un exploit. Pas étonnant alors qu’en Bulgarie, plus de 80% des gens ne font pas confiance aux médias.

la suite…

La législation sur les drones : petit précis pour décideur pressé

La législation sur les drones pour décideur pressé
Par défaut

« En 2022, selon une étude du cabinet spécialisé en aéronautique Teal Group, le budget mondial de dépenses liées aux drones civils et militaires devrait doubler, atteignant près de 12 milliards d’euros ».

Ce chiffre, souligné par Paul Hessenbruch (« Armées d’aujourd’hui » n°393), reflète l’essor de l’industrie de drones dans le monde. La France n’en fait pas exception. Malgré ces développements industriels, le débat autour de l’utilisation des drones militaires continue.

La présente note introduit les différentes catégories de drones existant aujourd’hui et les législations en vigueur respectives. Elle s’attarde par la suite aux problématiques posées par les drones en lien avec les industries de souveraineté et fait ressortir les arguments principaux du débat autour de l’utilisation des drones.

la suite…